sylvainoo
sylvainoo
13/05/2022
Etablissement public à caractère industriel et commercial créé par l’Agglomération du choletais (AdC) en 2003, Cholet Sports Loisirs (CSL) est chargé par AdC de l’exploitation du complexe sportif GlisséO qui comprend un grand centre aquatique, deux patinoires et un espace de remise en forme des équipements ainsi que d’un centre d’initiation aux sports de plein air (CISPA) et d’un golf. La chambre a relevé l’absence de saisine du conseil d’administration sur des dossiers stratégiques, de nombreux dysfonctionnements administratifs ainsi que dans la mise en œuvre du cahier des modalités de gestion entre CSL et AdC et des procédures d’achat public non respectées. Face à ces difficultés, le directeur général a précisé que des mesures correctives seront prises notamment en s’appuyant sur un nouveau service administration-communication. Concernant la gestion budgétaire et financière, la situation financière de l’établissement est critique avec trois exercices négatifs en cinq ans. Le chiffre d’affaires qui atteignait 1,7 M€ en 2015 hors subventions d’exploitation, est en recul. L’excédent brut d’exploitation est systématiquement négatif depuis 2012 alors que parallèlement les subventions d’exploitation progressent de plus de 10 % pour atteindre 4,1 M€. Concernant l’examen du pôle centre aquatique de CSL, la chambre relève qu’il n’existe pas de stratégie générale. Il n’y a ni objectifs, ni plan d’actions, ni évaluations. GlisséO a ouvert en décembre 2007 et a représenté pour AdC un investissement de 22,6 M€ TTC. Il a subi dès l’origine de nombreuses malfaçons qui continuent à nuire au bon fonctionnement de l’équipement. Equipement important, il peut accueillir jusqu’à 1 283 personnes simultanément. Après une baisse de fréquentation entre 2011 et 2015, 2016 a enregistré une amélioration avec plus de 10 000 entrées supplémentaires environ. Toutefois la situation financière continue à se dégrader et la part des subventions progresse. Sa grille tarifaire est complexe (plus de 21 tarifs différents pour les entrées piscines hors activité commerciale) et la pratique des entrées gratuites doit être revue. L’ensemble des règles sanitaire, de sécurité, de propreté et de gestion de l’eau et de l’air n’appelle pas de remarques.

  • 0